United States Army Air Forces & Royal Air Force

Collections, historiques et recherches sur l'USAAF et la RAF
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comment la France a recruté des ingénieurs aéronautiques Allemands

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dom6530



Messages : 324
Date d'inscription : 02/01/2016
Age : 51
Localisation : NEVERS

MessageSujet: Comment la France a recruté des ingénieurs aéronautiques Allemands    Sam 27 Fév - 22:18

Bonjour à tous ,

Voici l'histoire peu connu du groupe "O " .....Je vous en souhaite bonne lecture

En 1945 et 1950 plus de 1000 chercheurs Allemands , dont certains nazis , ont été " embauchés " par le gouvernement Français .Un apport très secret à la reconstruction de l'industrie militaire et aéronautique du Pays....

Le groupe " O " à  Decize dans la Nièvre....

Nous avons tous été stupéfaits par l'avancée technologique Allemande concernant la propulsion à réaction pendant la deuxième guerre Mondiale .....Des avions virent le jour comme le Heinkel 162



l'Arado 234



et le fabuleux Messerschmitt 262



très en avance sur ses autres concurrents .... Forte heureusement il fût mal utilisé et arriva trop tard pour changer le cour de la guerre....

Après la victoire de 1945 les ingénieurs Allemands furent très "convoités" par les alliés . les russes et les américains vont "piller" les découvertes des ingénieurs nazis pour faire faire des bons de géants à leur pays ....
Dans un premier temps , plus de 200 ont été embarqués de force par les soviétiques .D'autres sont restés en Europe ,et 120 anciens de Peenemüde en partance pour les  Etats-Unis ont suivi Wernher von Braun , concepteur des fusées V2....
Ils furent probablement plus d'un millier répartie sur le territoire Français ( dans le domaine des hélicoptères , des sous-marins , des torpilles , des radars , des moteurs de char , des obus , des souffleries aéronautiques , et la liste est loin d'être close



soit nettement moins que les 5000 savants Allemands enrôlés par l' URSS ou les 3000 recrutés par les Etats - unis  dont l'équipe de Wernher Braun dans le cadre de leur opération " Paperclip "


Photo des membres de l'équipe de Werner Von Braun ( au premier plan avec un  mouchoir dans sa poche de veste ) à Fort Bliss.

(L’opération Paperclip (originellement appelée « Opération Overcast ») fut menée à la fin de la Seconde Guerre mondiale par l'état-major de l'armée des États - Unis afin d'exfiltrer et de recruter près de 1 500 scientifiques allemands issus du complexe militaro-industriel de l'Allemagne nazie pour lutter contre l'URSS et récupérer les armes secrètes du Troisième Reich.)
Mais plus que les quelques dizaines embauchés en Grande-Bretagne qui maîtrisais déjà la propulsions à réaction avec l'apparition du gloster Whittle du non de son concepteur


Le Gloster E28/39 est le premier avion à réaction britannique, conçu par l'ingénieur Franck Whittle chez Gloster Aircraft Ltd.. Il a volé pour la première fois le 15 mai 1941. Cet avion était un prototype et n'a jamais volé en opération, durant la Seconde Guerre mondiale.

De leur côté les Américains feront voler leur premier avion à réaction ,le Bell P-59 Airacomet



en octobre 1942 , mais, à cause de ses performances décevantes, il ne sera  jamais engagé pour des missions de combat. Moins de 60 exemplaires seront construits.

Quant aux Russes leur premier avion sera le MiG-9 qui fera son envol le 12 avril 1946

 




Ordre du Général de Gaulle ;



A la libération , le chef du gouvernement provisoire ( ici avec le général Koenig ) veut redonner à la France les moyens d'une grande puissance. Le 17 mai 1945 il délivre une instruction confidentielle : " il y aura tout lieu de transférer en France les scientifiques ou techniciens Allemands de grande valeur " Koenig les appliquera avec enthousiasme .

Les faits ont longtemps été masqués aux yeux de l'opinion des Français pour cause d'orgueil national et de secret défense ....De 1945 à 1950 la France a massivement recruté des cerveaux du " III é Reich " . Ces recherches été tenue secrète , et pour causes : les contrats de travail signés avec le ministère de l'armement leur interdisaient de parler à quiconque de leurs travaux . Ils risquaient la peine capitale !!

En 1945 , alors que les armées alliées resserrent leur étau sur le IIIé Reich , les troupes de la Ier armée Française du Général de Lattre avancent dans le sud de l'Allemagne . Parmi les unités de reconnaissance qui les précèdent se trouve des membres de la " section T " .
Ces experts du renseignements technique sont chargés de repérer les installations militaires et scientifiques Allemandes , si possible avant les autres vainqueurs . Par chance le sud du Pays est truffé de dizaines d'usines et de laboratoires , qui avaient été déménagé, la région étant moins exposée aux bombardements alliés.

La chasse au butin est ouverte . Une équipe du 2é bureau de l'Armée de l'Air découvre ainsi prés de d'Oberammergau une vingtaine de caisses plombées , contenant 2500 documents ultrasecrets du bureau d'étude de l'avionneur Messerschmitt . Des trésors inestimables , ramenés à Paris pour être exploités par les industriels . Les formes d'ailes en flèche des futurs chasseurs Français Ouragan ( premier vol en 1949 )



et Mystère ( premier vole en 1951 )



sont inspirées de ces documents !!!

Prés de 50 000 tonnes de matériels divers sont également envoyées en France durant l 'année 1945
L'ingénieur principal Hermann Oestrich


Né à Duisburg en 1903 En 1948, il reçut la nationalité française et fut nommé en 1950 directeur technique de la SNECMA. Pour services rendus, il fut décoré de la Légion d'honneur en 1962. Il est mort à Paris le 2 avril 1973.

rêvait de poursuivre ses travaux avec une plus grande équipe . En août 1945 , un Français , ancien du STO  , propose à ce savant de le mettre discrètement en contact avec des Français .
Quelques jours plus tard Oestrich prenais place à bord d'une voiture avec de fausses plaques d'immatriculation Française , peintes en bleu-blanc-rouge .....
En atteignant le poste de contrôle , le conducteur présenta aux Américains des papiers spécialement établis pour lui : dangereux criminel de guerre .....Arrivée à Paris , le ministère de l'Air lui offrit un contrat avec le personnels Allemands de son choix , il accepte ...De retour dans son Pays , les Américains et Britaniques  s'intéressent à lui , et " l' oiseau risque de s'envoler " Oestrich s'était allié au plus offrant . Prenant les devants , un commando militaire Français enlève Oestrich et une partie de son équipe en pleine nuit . Des camions bâchés les conduisent en zone Française , à Lindau - Rickenbach.
Avec l'accord de Charles Tillon , le ministre communiste de l'Air , l'atelier aéronautique  de Rickenbach ( ATAR ) voit le jour en novembre 1945...Seul maître à bord Oestrich peut recruter 170 experts aéronautiques dans le domaine des moteurs à réactions.....Le contrat  définitif du groupe " O " avec l'état Français est signé , pour cinq ans , le 25 avril 1946....
Oestrich obtient  ( cas unique ) une redevance sur la vente des futurs moteurs ATAR qui équiperont notre future aviation militaire ( Ouragan , Mystére , Leduc , Gerfaut , Baroudeur , Atar volant , Griffon , Durandal , Vautour , coléoptère C 450 ,  Super Mystère  , Etendard , ainsi que toute la gamme des Mirage !!! ) plus tard ce groupe deviendra la SNECMA durant l'été 1950, et déménagera à Melun - Villaroche.....


Ces lors de mes recherches sur l'histoire aéronautique de la Nièvre , que je découvrit qu'un centre de recherche avait était diriger par cet ingénieure dans la ville de Decize en 1946 .... Hermann Oestrich



expert en turbines , été chargé en 1938 par le gouvernement nazi de mettre au point le premier moteur à réaction au monde....Son turbopropulseur BMW 003



équipé en série le chasseur Heinkel 162 , (La"Brandebourg Motor Works", d'où son appellation parfois de "Bramo")
En juillet 1946, le « groupe O » quitte Rickenbach, avec 38 wagons de matériels, pour s'installer dans le petit village de Decize (Nièvre) Le ministère de l'Air a choisi un endroit isolé, à la sortie du bourg, dans une ancienne caserne militaire...


Photo de l'arrivée de l'équipe à Decize en 1946


Hermann Oestrich en juillet 1946 dans le train qui l'emmène d'Allemagne occupée en France , avec toute son équipe d'ingénieurs , ils travaillerons en collaboration avec 120 ingénieurs Français  .



Une installation qui ne fut pas toujours facile, car Oestrich vint en France avec toute son équipe..  et leurs familles allemandes respectives. Mais heureusement, le pouvoir en place allait lui faciliter la tâche... notamment, et c'est tout aussi surprenant, les communistes."Le transfert et l’installation s’effectuent souvent dans des conditions délicates. Aux difficultés matérielles, s’ajoutent des difficultés d’ordre psychologique : faire accepter par la population locale l’installation de 120 familles allemandes. Les difficultés psychologiques sont surmontées par l’intervention du parti communiste français auprès des municipalités concernées ; ainsi Jacques Duclos, dans un discours à Decize, en août 1946, déclare que " ceux qui critiqueraient l’installation des Allemands à Decize ne pouvaient être que des collaborateurs !!!


Journal La vie ouvrière N° 229 Mai 1950  

Le groupe " O" travaille donc , dés 1946 , sur la réalisation d' un turboréacteur  axial dérivé du BMW-003 issu du Messerschmitt 262 , et en avril 1948 , fait tourner au banc son premier ATAR 101 V-1



délivrant 1700 kgp..... En juin 1949 , le groupe O passe sous l'autorité de l'ingénieur Louis Poincaré , pour être finalement rattaché à la SNECMA en 1950...A cette époque  , le réacteur ATAR 101 A-0 est virtuellement prêt pour les essais en vol : au banc , il développe 2160 kgp , et son fonctionnement est devenu parfaitement fiable. Afin d'assurer sa mise au point avec toute la sécurité possible , la nouvelle machine est montée sur un B-26 Marauder équipé de deux Pratt & Whitney de 2400 ch.



Logé à l'intérieure du fuselage , l'ATAR prend son air à l'extérieure par deux écopes latérales situées juste à l'aplomb du poste de pilotage ; la tuyère débouche à l'emplacement de la tourelle de queue....

Ce moteur sera tester un vol le 10 novembre 1950 à Melun- Villaroche où désormais les futurs essais seront réaliser...Du fait des conditions météorologiques mauvaise dans cette région , les prochains tests seront réalisés dans le sud de la France à Istres et Marignane...

Le turboréacteur se comporte parfaitement aux essais et , en novembre 1951 , le quadrimoteur Languedoc 161 N°1 vient remplacer le Marauder F-WBXM. Sur le nouveau porteur , l'ATAR est monté sur un pylône placé sur le dos du quadrimoteur , et son fonctionnement n'est plus pénalisé par la trop grande longueur des couloirs d'alimentation en air du canal d'éjection...


Un film en couleur existe , sur les essais volant de la SNECMA sur la base de Marignane en 1955, où l'ont voit le Martin B-26 Marauder , le SE 161 Languedoc ,et l'énorme SE 2010 Armagnac....
Voir sur YOUTUBE
http://www.museesafran.com/videos/les-bancs-dessais-volants-snecma/


Kostia Rozanoff à bord du premier prototype de l'Ouragan sur le terrain de Melun - Villaroche ou il effectue le premier vol sur avion à réaction en 1951....En 1954  , il deviendra le premier Chuck Yeager Français  en franchisant le Mur du Son à bord d'un Mystère IV.....


A la fin de leurs contrats , certains ingénieurs Allemands iront travailler en Afrique du Sud, en Argentine ou en Egypte. Jusqu'en 1960, Oestrich veille sur ses moteurs Atar, qui vont équiper tous les chasseurs français :. La direction technique de la Snecma est ensuite « francisée » au milieu des années 60 . C'est l'époque où l'industrialisation des Atar 9 K du Mirage IV de la force de dissuasion française se terminait avant de lancer les études pour les moteurs de Concorde ...
l'Express, évoque "l'arrogance" de l'ancien nazi comme directeur de la firme française. Ailleurs, on note qu'il agît comme étant le patron d'une entreprise... allemande : "les relations d’Herman Oestrich avec la direction technique de la SNECMA ne sont pas toujours très harmonieuses. Arguant de l’autorité que lui donne le contrat avec l’Etat, il ne rend pas compte, autant qu’il est tenu de le faire, de l’évolution des travaux de son Groupe qu’il considère comme " son " entreprise". Le contrat que lui a accordé l'Etat français lui permet bien des fantaisies, ou des fantasmes de pouvoir personnel, dont il ne se prive pas, semble-t-il. Quels-ont pu être ses relations avec Marcel Bloch, alias Dassault, rescapé des camps est un autre grand "mystère"...



Dans les toutes dernières années cependant, on a pu remarquer les signes non équivoques d'un changement en France... peut-être la vague de fond d'une révolution aérienne. Le don d'invention et l'ingéniosité français continuent à se manifester au plus haut degré.
De plus en plus, les prototypes français commencent à dépasser le stade du plan et du modèle, tandis que de nombreux appareils d'essai sont construits et volent expérimentalement .De tous, seul Marcel Bloch devenu Dassault réussira à surnager.



Notre fournisseur de réacteurs, lui, s'en tirant plutôt très bien, dans le naufrage des années 60 ...

Un directeur d'entreprise nationale qui aujourd'hui encore demeure une énigme véritable, car lors de cette "francisation" de l'entreprise, qui lui vaut au passage de recevoir la légion d'honneur, Östrich avait touché le jackpot en étant indemnisé, via le rachat par l'Etat français de ses propres brevets. Un comble. "Curiosité" note encore l'Express :"Oestrich,
qui a reçu la Légion d'honneur en 1962, vit alors une retraite modeste. La Snecma lui a pourtant racheté tous ses brevets au milieu des années 50 pour 800 millions de francs (soit 90 millions de francs actuels !). L'ingénieur affairiste aurait englouti sa fortune dans une société d'aviation au Maroc, baptisée Hermos, et dans l'immobilier. Une partie de son trésor a-t-il servi à aider des ex-nazis en fuite ? C'est possible. Oestrich, soupçonné de contacts avec ses anciens pairs, est resté secret sur ses affaires jusqu'à son décès en France, en 1973".A-t-il alimenté les caisses des nazis réfugiés en Amérique du Sud ....




Avant cette enquête , j'ai toujours pensé , que notre aviation militaire était de conception  100 % Française !!!
Sachant que les Pays alliés ont rattrapés leurs retards avec beaucoup plus de moyens " humains " que la France ( hormis peut être l'Angleterre ) nous pouvons nous félicité de la réussite de cette entreprise aéronautique Nationale....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max50



Messages : 1316
Date d'inscription : 05/09/2014
Age : 62
Localisation : Manche

MessageSujet: Re: Comment la France a recruté des ingénieurs aéronautiques Allemands    Sam 27 Fév - 22:52

Bonsoir dom6530,

Voila une enquête fort bien documentée et  pointue sur un sujet qui n'est pas souvent traité, bravo!!!

Amicalement,

Max50.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dom6530



Messages : 324
Date d'inscription : 02/01/2016
Age : 51
Localisation : NEVERS

MessageSujet: Re: Comment la France a recruté des ingénieurs aéronautiques Allemands    Sam 27 Fév - 23:29

Bonsoir Max50,


Merci d'avoir pris le temps de le lire .... Le film en couleurs est très intéressant également , dommage qu'il lui manque le son ....sans jeux de mots !!!!

Amicalement

Doms
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
papy_rem



Messages : 3292
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 34
Localisation : Isère

MessageSujet: Re: Comment la France a recruté des ingénieurs aéronautiques Allemands    Dim 28 Fév - 14:13

Bonjour Dom,

Merci pour cette enquête !!!
C'est un plaisir de te lire !!!!

Et cela ne me surprend point que notre aéronautique (et d'autres industries) ne soit pas 100 % française !!!

Bon dimanche
Amicalement

Rémi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://remib82.skyrock.com/
dom6530



Messages : 324
Date d'inscription : 02/01/2016
Age : 51
Localisation : NEVERS

MessageSujet: Re: Comment la France a recruté des ingénieurs aéronautiques Allemands    Dim 28 Fév - 15:07

Salut Rémi,

Notre orgueil militaire en prend un coup !!! Embarassed  Embarassed  Embarassed

Avant de développer ce récit ,  j'ai contacté la Mairie de Decize pour d'autres renseignements..... : sans résultats .
Néanmoins une équipe de télévision serait passé l'année dernière pour un tournage sur les lieux de cette histoire...Donc surveillons les programmes télé avenir ,  Arte ou autres chaines documentaires.

Cocorico quand même



Je te remercie d'avoir donné ton avis.... Very Happy  Very Happy  Very Happy

et, suis impatient de te rencontrer , pour d'autres découvertes aéronautiques.....
Bon dimanche également...


Amitiés

Doms
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mad of usaaf



Messages : 6235
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 49
Localisation : Couthuin, Belgique

MessageSujet: Re: Comment la France a recruté des ingénieurs aéronautiques Allemands    Dim 28 Fév - 17:49

trop géniale la vidéo


merci pour la présentation de ce bel article

arghhhhh .... deutsche kwaliteittttt Laughing

la chasse à la technologie .... une drôle de page d'histoire

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madofusaaf.skyrock.com/
dom6530



Messages : 324
Date d'inscription : 02/01/2016
Age : 51
Localisation : NEVERS

MessageSujet: Re: Comment la France a recruté des ingénieurs aéronautiques Allemands    Dim 28 Fév - 19:30


Merci à toi Marcel......

Toujours au rendez vous....même quant il s'agit de nos ennemies d'hier !!

La course à l'armement !! c'est une autre guerre !!

A bientôt....

Doms

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment la France a recruté des ingénieurs aéronautiques Allemands    Aujourd'hui à 7:04

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment la France a recruté des ingénieurs aéronautiques Allemands
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La langue des Ingénieurs...
» Bouton anglais - Corps des Ingénieurs Royaux = (RE) Customs - fin XIX/début XXème
» Les Femelles Ingénieurs
» Cycle de l'Anneau-Monde
» spoiler zone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
United States Army Air Forces & Royal Air Force :: REGLEMENT ET PRESENTATION :: The Officers' Club-
Sauter vers: