United States Army Air Forces & Royal Air Force

Collections, historiques et recherches sur l'USAAF et la RAF
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et c'est un 70ème pour...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
-HY_brid-



Messages : 66
Date d'inscription : 18/10/2013
Age : 24

MessageSujet: Et c'est un 70ème pour...   Jeu 5 Juin - 20:14

Aujourd'hui, 5 juin 2014. Nous nous préparons à célébrer le 70ème anniversaire du D-Day. Mais, 70 ans plus tôt, d'autres se battaient déjà en France, dans le Pacifique, mais aussi en USSR...Et une poignée de français s'y battait avec la férocité de leur emblème d'escadrille ; Les deux léopards sur fond d'écu rouge. Le blason de la Normandie. Et pour vous, lieutenant Marcel LEFEVRE, ce n'est pas qu'un insigne...C'est vos racines.

Marcel Lefèvre est né le 17 mars 1918 aux Andelys (Eure).

Il est le sixième enfant d'une famille de milieu modeste. Elève studieux, il est reçu premier du canton à l'épreuve du C.E.P. Grand sportif, il est également attiré par le théâtre. Grâce à l'Aviation Populaire, il peut obtenir en 1937 son brevet de pilote à Etrépagny.

Le 22 avril 1938, il s'engage dans l'armée de l'Air. Détaché à l'école d'Angers entre le 2 mai 1938 et le 12 décembre 1938, il y obtient son brevet de pilote militaire (n°26415) le 1er août 1938.

Le 16 décembre 1938, il est nommé au grade de sergent.

Envoyé à Istres début 1939, la guerre le trouve à Salon, élève moniteur sous les ordres du capitaine Fleurquin. Il devient un très fin pilote et un excellent instructeur et est affecté au G.C. II/3.

A partir du 1er septembre 1939, il est moniteur de chasse à Bergerac sur "Curtiss H 75". Fanatique du pilotage, il compte 785 heures de vol à l'Armistice de juin 1940, qui le trouve à Bordeaux, insatisfait et humilié de n'avoir pu entrer dans la bagarre.

Il se fait démobiliser le 1er janvier 1941, préférant quitter l'armée plutôt que de se battre en Syrie contre les Anglais. De retour chez lui, il comprend bien vite qu'il ne pourra pas supporter l'Occupation, et un mois après, il repasse clandestinement la ligne de démarcation, fait annuler son congé et est affecté à Blida (Algérie), puis au G.C. I/3 à Oran le 1er avril 1941.

Il se lie particulièrement avec ses camarades Marcel Albert et Albert Durand. Rester inactifs, mener une vie insuffisante, devient impossible pour ces trois patriotes ardents. La décision de Marcel Lefèvre est prise, il partira pour Gibraltar dès que l'occasion se présentera. Le 14 octobre 1941, en compagnie de Durand et Albert, il profite d'un exercice pour s'éclipser et voler à tire d'aile à bord de son "Dewoitine 520" en direction de Gibraltar. Jouant de malchance, Marcel Lefèvre se pose sur le champ de courses de La Linea. En un réflexe, il s'aperçoit de son erreur, remet les gaz et s'envole, laissant sur place les carabiniers qui, stupéfaits, n'ont même pas le temps d'ajuster son "Dewoitine". Il est nommé sergent-chef à dater de ce même jour.

Dès son arrivée chez les Britanniques, il signe son engagement dans les F.A.F.L.(Mle n°30911) le 19 décembre 1941. Tout d'abord affecté au Centre d'Instruction de Camberley à compter du 1er janvier 1942, il est à l'O.T.U. 57 de Chester le 24 février 1942. Le 1er mars 1942, il est aspirant et reçoit son affectation le 30 avril 1942 pour le Squadron 81 alors que ses deux camarades Albert et Durand sont affectés au groupe "Ile de France". Chargé de la défense de Londres, il participe à de nombreuses missions sur la Manche et même sur la France occupée. Lorsqu'il apprend qu'une escadrille de chasse française se constitue sur le front russe, il se porte volontaire.

Et comment aurait-il pu en être autrement pour cet homme qui, présenté au général de Gaulle le 22 janvier 1942, avait déclaré sans hésiter : "Si vous pensez un jour envoyer des pilotes en Russie, nous sommes volontaires !".

Arrivé aux F.A.F.L. au Moyen-Orient le 9 octobre 1942, il est affecté au G.C.III "Normandie" à compter du 15 octobre 1942. Deux mois plus tard, il nommé sous-lieutenant.

C'est ainsi que Marcel Lefèvre, après un long périple, atterrit le 29 novembre 1942 à Ivanovo.

En mars 1943, il est lancé dans les premiers combats. Il se révèle très vite comme le plus brillant des chasseurs. Le 5 mai 1943, il abat son premier avion allemand, un "Henschel 126". De cette date jusqu'au 15 octobre 1943, Marcel Lefèvre remporte 14 victoires aériennes dont 11 homologuées.

Son talent reconnu, il fait l'admiration de tous. Le 25 décembre 1943, il est nommé lieutenant.

Le 28 mai 1944, le lieutenant Marcel Lefèvre, commandant de la 3ème escadrille "Cherbourg", se pose en flammes sur le terrain de Doubrovka. Il réussit tout seul à s'extraire de son cockpit bien que gravement brûlé au visage, aux mains et aux cuisses. Cependant, il a encore la force de rassurer ses camarades sur son état. Transporté à l'hôpital de Moscou, malgré des efforts héroïques, le jeune lieutenant Lefèvre succombe, le 5 juin 1944, à ses blessures, la veille du débarquement allié dans sa chère Normandie. Il fut assisté jusqu'à son dernier souffle par le capitaine Delfino.

Le groupe, l'aviation et la France perdaient un Français d'élite. Dans un recueillement et une peine incommensurables, en présence de ses camarades et des autorités militaires françaises, les Soviétiques entourèrent sa dépouille mortelle d'honneurs extraordinaires. Malgré la place occupée par les nouvelles du débarquement en Normandie, le journal "l'Etoile Rouge" publie en dernière heure 60 lignes de nécrologie sur Marcel Lefèvre, honneurs réservés ordinairement à la mémoire de chefs importants de l'Armée Rouge. Il fut inhumé à Moscou près des grognards de Napoléon de la Campagne de 1812.

Marcel Lefèvre a été fait "Héros de l'Union Soviétique" avec "Ordre de Lénine" - à titre posthume - par décret du Praesidium du Soviet Suprême de l'U.R.S.S., le 4 juin 1945.

Le lieutenant Marcel Lefèvre était Chevalier de la Légion d’Honneur, Compagnon de la Libération, Croix de Guerre, Ordre du Drapeau Rouge, Ordre de la Guerre pour la Patrie, Ordre de Souvorov, et avait obtenu 9 citations. A 26 ans, il totalisait 1300 heures de vol et 128 missions de guerre. Le 18 février 1953, les Russes remettaient aux autorités militaires françaises de Berlin-Ouest, les corps de Marcel Lefèvre et de plusieurs de ses camarades de "Normandie-Niémen", pour qu'ils puissent être rapatriés.

Marcel Lefèvre repose au cimetière du Grand Andely près de ses parents. Aux Andelys existent une rue, une école et une plaque sur sa maison natale, ainsi que sur le mur de l'aérodrome de Bergerac.


(Source : http://normandieniemen.free.fr/Marcel_Lefevre.htm)

Marcel LEFEVRE sur son Yak "Père Magloire" (en référence à une marque de biscuits...) :



Marcel LEFEVRE après avoir reçu la Légion d'Honneur en 1943 - Moscou



Stèle de la tombe de Marcel LEFEVRE - Cimetière du Grand Andely - Eure

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nono 91



Messages : 193
Date d'inscription : 16/01/2011
Age : 25
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Et c'est un 70ème pour...   Dim 8 Juin - 14:53

Merci beaucoup pour le partage de ce bout d'histoire !

C'est vraiment très intéressant !

A+ Nono
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
papy_rem



Messages : 3294
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 34
Localisation : Isère

MessageSujet: Re: Et c'est un 70ème pour...   Lun 9 Juin - 13:26

Bonjour et merci pour cet article.

Cordialement,

Rémi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://remib82.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et c'est un 70ème pour...   Aujourd'hui à 9:34

Revenir en haut Aller en bas
 
Et c'est un 70ème pour...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Evolution pour un CDD
» Conseil pour HDTV
» MAME COLLECTION POUR TOUS
» Quel boitier numérique pour vieux objectifs argentiques ?
» Quels réglages pour un paysage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
United States Army Air Forces & Royal Air Force :: REGLEMENT ET PRESENTATION :: The Officers' Club-
Sauter vers: